Ce n'est plus la relation de pouvoir, mais la raison d'être qui guidera et motivera le collectif